Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ALPES ET PYRENEES

ALPES ET PYRENEES

Le Pyrénéen vous invite dans le monde de la montagne à la rencontre de la Faune et de la flore du massif Alpin au massif Pyrénéen et plus précisément l(Ariége)

Articles avec #randonnee montagne catégorie

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne

le ciel rouge nous annonce la pluie de la journée ...

lever de soleil sur Belledonne
lever de soleil sur Belledonne

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
LE LAC DU VENETIER

La mi-Août, les clarines résonnent dans le sous-bois, nous voilà au départ de la randonnée famille.

En marche vers le lac du Vénetier dans le massif de Belledonne, nous passons devant le pas de porte du habert du Muret.

La montée à travers bois nous fait passer au plus près d’un pare-avalanche ayant servi à protéger l’ancienne ligne électrique.

A l’approche du refuge d’Aiguebelle, on laisse sur notre droite la montée au Pas de la Coche.

Cherchant les patous qui habituellement sur ce territoire gardent le troupeau de brebis.

Devant nous, le calme, pas un aboiement, les brebis ne sont pas là et le refuge ne vend plus de fromage.

Un pâturage de perdu, il faudra être prudent à la saison d’hiver, la tonde pratiquée par les ovins va faire défaut…

Versant Sud, nous franchissons les ressauts avant d’apercevoir sur la crête le poteau du Lac.

Encore un petit effort dans cette pente et sur cette sente qui zigzague dans l’alpage.

Notre randonnée s’arrête là au bord du Lac, nous posons nos sacs avant de glisser nos pieds dans l’eau froide.

Evasion, derrière l’œilleton des jumelles, la recherche a débuté dans les roches et les combes.

Tentant d’apercevoir ces trophées de kératine qui ornent les bouquetins.

Instant de surprise quand un cincle plongeur se pose à nos côtés.

Encore une belle journée, sous un soleil radieux d’altitude, nous reprenons la sente direction la vallée.

Repus mais heureux d’une belle randonnée dans ce massif de Belledonne. Ses sommets et ses combes sont notre panorama quotidien depuis la maison, aujourd’hui nous avons foulé ses sentiers, ses alpages…

vous pouvez suivre l'actualité du blog du Pyrénéen sur :

https://www.facebook.com/alpesetpyrenees16/

LE LAC DU VENETIER
LE LAC DU VENETIER
LE LAC DU VENETIER

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Danse avec les nuages

Départ en Duo au bord des falaises du massif de la Chartreuse

Année après Année, le même rituel nous emporte vers les hauteurs

Nos pas se suivent et se croisent sur les sentiers de montagne

Simple randonnée à la découverte des paysages qui nous entourent

Entre roches et ciel bleu, nous allons caresser les nuages

Aux premières heures de la matinée, la voiture s'arrête

Voilà notre point de départ, chaussures aux pieds, nous rejoignons le sentier

Etrangement la lumière joue avec les feuilles des arbres

Comme si le vent d'altitude soufflait une douce chantilly au-dessus de la canopée.

Le soleil reste au-delà de la crête et projette son ombre sur l'alpage

En quelques enjambées, nous quittons le sous-bois, l’air vif nous saisit

Sens en éveil, je guette le versant dans l’espoir d’apercevoir les chamois

Nous nous élevons au gré de la sente pour rejoindre le balcon sous le sommet

Un voile de brume nous enveloppe dans sa ouate avant de libérer le ciel bleu

Approchant du dernier ressaut, le regard porte sur le cairn sommital

Gagnant la crête, nous terminons l’ascension sous les assauts du vent

Entre ciel bleu et nuages dans la vallée, nous flottons dans les airs

Sortie réussie, elle se termine par le spectacle des chamois à la descente.

Danse avec les nuages

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Un jour à tutoyer les sommets

Le rendez-vous est pris, l’équipe part pour ce sommet de la Haute Maurienne.

Après une longue attente, occupée par une préparation plus que prometteuse, nous voilà ce soir enfin prêts pour réaliser cette ascension. La nuit sera courte mais délicatement apaisante sous les étoiles dans cette haute vallée.

Le défi s’annonce des plus beaux, une altitude de 3593m avec un dénivelé de 1600m pour rejoindre ce sommet « LE LEVANNA OCCIDENTAL ».

Ecot, nous voilà, sur ton parking la voiture stoppe dans un jour naissant, il est 5h30, les sacs sont prêts et l’équipe s’engage sur le sentier derrière les hautes cimes, l’astre solaire dispense sa lumière au travers de cirrus.

Vivifiant, malgré une température de 8°C, la bise en ce début de matinée refroidit nos corps, nous cheminons le long du cours du l’ARC et nous dirigeons nos pas vers ses sources.

A la simple vue du panorama grandiose, les yeux pétillent dévorant de toutes parts les sommets et glaciers qui nous entourent. L’esprit s’évade et le pas devient léger. Chacun d’entre nous se prépare intérieurement pour cette ascension.

Nuances de bleu, de blanc et de gris, la sente entre dans le domaine du rocher et flirte avec les langues glacières. Les appareils photos crépitent sur ces jeux de lumières et de contraste.

Nous franchissons les sources de l’ARC, le sentier se perd dans les éboulis, pas à pas nous cherchons les cairns dans cet espace de roche. Un jeu de cache-cache dans ce décor minéral, l’énigme du passage vers le col dévoile ses contours avec parcimonie

Allez, un dernier effort nous traversons une langue de neige pour parvenir au col de Pariotes, c’est la pause. Devant nos yeux, le sommet nous toise, il semble à nos pieds, la suite va nous démontrer le contraire.

Otez moi d’un doute, le sommet s’éloigne au fur et à mesure de notre approche, il joue avec le repli de terrain pour mieux disparaître à notre vue et réapparaitre encore plus loin. Nous gravissons son flanc au travers d’énormes éboulis.

Continuant notre progression, nous gagnons le haut des langues de glace, encore 450 m à gravir avant de tutoyer le sommet. Chercher au fond de soi, cette force qui nous pousse et nous défie de mettre un pied devant l’autre.

Combattre dans la difficulté, une belle leçon de vie, les douleurs s’effacent à l’approche du graal, la crête sommitale se dévoile sous nos yeux. A cette vue, un regain d’énergie traverse les muscles. Regardant l’objectif, toute trace de fatigue quitte le corps pour se propulser vers la cime.

Improbable panorama à 360°, le doute ressenti au pied des glaciers s’estompe, ta présence toute au long de cette ascension a guidé mes pas pour gravir une à une les difficultés sans fléchir, tu occupes mes pensées et mon corps se libère de ses craintes.

Devant moi le sommet s’expose sous un ciel bleu, le vent balaye l’arête, nous resterons en retrait pour éviter de prendre des risques sous les assauts du vent.

Enlaçant mes co-équipiers, nous saluons cette ascension, un regard sur le Grand Paradis, le Mont-Blanc, le Cervin, l’envers des Jorasses…

Nous prenons le chemin du retour vers le refuge du Carro, l’inquiétude me gagne à l’idée de descendre par le glacier… hanté peut-être pour le souvenir de la « Dent de Crolles ».

Tremblant intérieurement, je suis et chausse les crampons… premier pas, une vision de glissade traverse mon esprit… je fais le vide avant d’enchainer.

Avancer sur ce terrain de neige est une renaissance et une mise en confiance. Nous rejoignons les zones rocheuses pour une pause bien méritée. Je relâche la pression.

L’arrivée au refuge du CARRO est la bienvenue, nous posons nos sacs et profitons de la terrasse avant l’orage.

Entente et ambiance cordiales, le gardien et son équipe nous reçoivent dans le plus haut refuge de la Vanoise… nous prenons rendez-vous avec ce site magnifique pour découvrir les autres sommets. Le lever du jour nous conforte dans cette optique le soleil jouant avec les nuages embrase le sommet et le glacier de l’Albaron…

Un grand merci à Carole - Alain et Francis

Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets
Un jour à tutoyer les sommets

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Bivouac en solo

Ballade au gré des saisons, l'Eté donne cette envie d'évasion

Immersion dans le monde de la montagne, la toile se pose sous les crêtes

Vivre ces instants, sous le vent et les nuages en gardant l'espoir

Ondulant, des brumes franchissant les falaises, le soleil fait une apparition

Unique, le panorama s'est libéré de cette ouate, à l'Est le Mont-Blanc retient l'astre solaire

Attendre, blotti dans le duvet, l'aurore et écouter la vie qui s'éveille alentour

Calme et solitude, une nuit sous les étoiles... déjà l'esprit s'évade vers le prochain bivouac.

Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo
Bivouac en solo

Vous pouvez aussi suivre le site sur Facebook :

https://www.facebook.com/alpesetpyrenees16/

 

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Mise en condition...

Mise en condition… début de saison pour la randonnée pédestre

ivresse d’un hiver qui termine et laisse la place aux verts pâturages

se lever à l’aube, la marche commence dès la porte de la maison franchie

encore dans la pénombre, la falaise cache sa face à l’astre solaire

engageant le pas sur le sentier du facteur, je quitte les lieux habités

n’écoutant plus que les bruits de la nature, la respiration donne la cadence

comme un métronome, le corps gravit la sente, le pas souple

offrant ses jeux d’ombres et de lumières, le soleil caresse la roche et la forêt

notes boisées parfumant le balcon des petites roches, je gagne Saint Pancrasse

devant mes yeux la dent de Crolles se détache dans un ciel bleu azur

instinct de chasseur d’image, je guette le moindre bruit

traversant les sangles sous la dent, un groupe de chamois gambade

immortalisant l’instant, l’appareil décoche quelques clichés

optant pour le passage par le pas de l’oeille, je gagne le sommet

ne pas s’attarder pour être de retour avant midi, déjà 3h20 de marche…

Mise en condition...
Mise en condition...
Mise en condition...
Mise en condition...
Mise en condition...

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
LE GRAND ROCHER

Les brumes d’Automne recouvrent d’un manteau de nuage la vallée du Grésivaudan,

Empruntant la route du col des Ayes et du Barioz, la voiture se gare aux pieds des pistes de fond.

Gagnant la piste dans les sous-bois le pas prend la cadence, l’œil guette les bordures, espérant un champignon.

Retour dans ces paysages, les feuilles couleur de l’été indien parsèment les branches et le sol de la forêt

Avancer dans la brume, apercevoir dans les dernières flammèches le ciel bleu hivernal et la bise courir à ras de terre pour franchir les crêtes.

Notes de musique dans cet air vif, le troupeau remonte de la clairière où à l’abri des frimas de la nuit il s’est reposé en limite des frondaisons

Dans la prairie, les brumes se jouent des aspérités du sol, elles dansent dans les folles herbes et nagent au-dessus des pièces d’eau prises en glace.

Respiration, le corps emplit ces alvéoles et donne cette sensation de flottement dans un monde irréel… porté par la bise solaire, randonneur et montagne ne font qu’un.

Octobre, les oiseaux profitent des derniers beaux jours et posent sur la roche… les troupeaux ont quitté les alpages de crête, le Grand Rocher attend les assauts de l’hiver.

Comme un navire de neige et de glace naufrage dans ce monde, le Mont-Blanc se découpe au-delà des premières crêtes.

Hâtant le pas et gagnant la croix du Grand Rocher (alt.1921.m), le photographe tente une photo.

Entre deux rochers, il pose son sac et son corps, face au soleil, les yeux se ferment. Un rêve le saisit, il part à l’aventure dans ce monde de pics et de roches.

Retour vers la vallée, les brumes ont laissé la place au ciel bleu, un air vif suit les combes et gagne la vallée…

LE GRAND ROCHER
LE GRAND ROCHER
LE GRAND ROCHER
LE GRAND ROCHER
LE GRAND ROCHER
LE GRAND ROCHER

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)

Les nuages de vallée jouent sur les versants de Belledonne

Au-dessus de mille cinq cents mètres, l’on aperçoit la station de Sept Laux

Caressant l’espoir d’une belle journée, cap sur la Jasse au départ de Prapoutel

Immersion au cœur de la station, suivre les pistes et filer vers les sommets

Marchant d’un bon pas, je gagne rapidement la crête de Bédina

En contrebas, les chasseurs traquent le lièvre ou le tétras-lyre

Dans la combe sous la Jasse, les premières neiges sont posées sur le sentier

Equilibre entre rocher et parties glacées, la progression se fait avec précaution.

La jonction avec le sentier venant du Vénetier est signe de soleil, en changeant de versant

A l’abri de la bise, le corps oscille sur les derniers mètres, air froid, l’humidité est prise en glace

Juste le temps de prendre quelques photos, les nuages de brume s’annoncent vers le habert d’Aiguebelle

Alors quittant le sommet, la descente est promise à la rencontre avec les bouquetins

Sur un versant ensoleillé, ils pâturent à l’abri des regards.

Sortir l’appareil photos, tenter une approche et rapporter le cliché

Ecouter les bruits montants du habert d’Aiguebelle. Rentrer avant les randonneurs.

La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)
La cime de la Jasse (par la jasse et le vénetier)

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Solo à l’aube

Sortie haute montagne annulée, la météo est incertaine

Ouvrant les volets, le ciel bleu nuit éclaire la vallée et la Dent de Crolles

Le sac est toujours prêt pour une virée, c’est parti…

Ombre d’un corps qui part dans la nuit, 6h20, il ferme le portail et commence sa marche

Au départ, altitude (296 m)… à l’arrivée, altitude (2062 m).

L’aube donne de belles lumières sur les falaises de la Chartreuse

Arpentant la sente, il progresse ondulant et sans arrêt rejoint la Croix au sommet (3h20)

Un vent en rafale l’accueille, plus de 70km/h. Une rafale le déstabilise… waouh, ce n’est pas cool.

Baigné dans le soleil, la vallée du Grésivaudan rejaillit des couleurs de fin d’Eté

Encore quelques clichés avant de rentrer à la maison, si possible pour l’heure du repas…

Solo à l’aube
Solo à l’aube
Solo à l’aube
l'ombre de lui-même

l'ombre de lui-même

Voir les commentaires

Publié le par le pyrénéen
Publié dans : #randonnée montagne
Accroche Tige en acrostiche

Gambadant après une journée de pluie

Empruntant les sentiers alentours

Sentir les parfums boisés et les fleurs des champs

S’arrêter devant cette fleur rouge-violet

Et saisir le cliché numérique et découvrir son nom

Définition : Lathyrus linifolius

Enjolivant le bord des sentiers

Sa couleur éclate à la vue du promeneur

Maintenant, son éclat apparait

Ondulant avec les effets de la bise descendant des falaises

Nouvelle dans la collection du bloggeur photographe

Trouvant sa place parmi les nombreux spécimens

Acrostiche, pour elle, fut écrit

Gagnant à son tour, les pages pour le lecteur

Nul doute qu’elle en charmera certains

Et dans son écrin de lumière

Symbolisera sur le blog le début du mois d’Août.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog